Merteuil de Marjorie Frantz


 S'il est des lectures qui ont marqué nos aventures romanesques, Les liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos en font indubitablement partie.
Ancrées pour beaucoup d'entre nous dans nos souvenirs de lecteurs, les aventures du Vicomte de Valmont, de la marquise de Merteuil et de Cécile de Volanges, adaptées au cinéma par Milos Forman et Stephen Frears, ont ce goût de soufre et de scandale séduisant.
 
Marjorie Frantz redonne vie au chef-d’œuvre de Choderlos de Laclos en imaginant la suite du roman épistolaire.
Quinze ans plus tard, la redoutable Marquise de Merteuil vivant désormais recluse dans sa retraite hollandaise, reçoit une mystérieuse missive qui évoque le nom du disparu et tant aimé Vicomte de Valmont. Intriguée, piquée dans sa curiosité, la marquise de Merteuil, se rend au rendez-vous.
Apparait alors devant elle Cécile de Volanges, devenue femme et désormais mère.
 

Marjorie Frantz compose une intrigue de toutes pièces. Recréant l'atmosphère des salons d'une époque révolue, elle redessine les enjeux qui ont marqué la bataille du vice et de la vertu qui ont tant amusé les anciens amants et dont la candide Cécile de Volanges a payé de son innocence.

Les deux femmes, incarnées par Marjorie Frantz et Chloé Berthier, s’affrontent alors dans un duel désormais équitable. Émouvante, Chloé Berthier interprète une Cécile de Volanges qui ne cherche pas tant la vengeance que le désir de pouvoir enfin exprimer toute la violence de ce qui n’était qu'un jeu pour cette ainée en qui elle avait confiance.
Ce que Merteuil considère comme un apprentissage, ayant ouvert à son élève les portes du plaisir charnel, Cécile l'a vécu comme un viol.
Marjorie Frantz porte toute la superbe d'une femme qui n'a jamais réussi à se libérer du carcan dans lequel elle s'est enfermée. 
La distorsion des perceptions amène inexorablement au thème du consentement. Si Cécile n'attend que de la compréhension, l'orgueil de la Marquise reste inébranlable. Loin de toute sororité, les deux points de vue s'affrontent, alors qu'au fond chacune ne parle que de la même chose, leur condition de femmes dans un monde où le patriarcat les a réduites à l'esclavage. 
 
Marjorie Frantz figure toute la complexité de l'émancipation de ces femmes qui n'arrivent pas à dialoguer. Porté par la mise en scène de Salomé Villiers, Merteuil  capture le nœud du roman, le chantage et les manigances composent alors une vibrante dramaturgie.
Les lumières de Denis Kornsky rythment la joute verbale des deux héroïnes dont l'une n'a désormais plus l'ascendant sur l'autre.
 

Marjorie Frantz nous plonge dans toute l’ambiguïté captivante des Liaisons Dangereuses et figure avec Merteuil un subtil portrait de femmes complexes qui en dit long sur nos contradictions et sur ces batailles à mener dont nos ainées nous ont ouvert la voie. 

 


 

© Cédric Vasnier

Merteuil de Marjorie Frantz jusqu'au 7 mai 2023 au Théâtre Lucernaire

Mise en scène : Salomé Villiers
Assistant à la mise en scène : Alexandre De Schotten
Avec : Marjorie Frantz et Chloé Berthier (et avec la voix d’Arnaud Denis)
Lumière : Denis Koransky
Costumes : Jérôme Pauwells et Peggy Sturm
Musique : Adrien Biry-Vicente Décor : Marjorie Frantz
Production exécutive : Jérôme Réveillère
Production: P rismoproduction 
Coproduction : Les scaldes et Louis d'Or Production
Coréalisation : Théâtre Lucernaire
Partenaire : Teva 
 
Sophie Trommelen, vu le 12 mars 2023 au Théâtre Lucernaire