A l'Ouest de Bajour


 

 

Bajour, collectif associé au Théâtre Public de Montreuil, présente A L'ouest, sa nouvelle création.

Leslie Bernard et Matthias Jacquin, dans une mise en scène subtile, remontent le fil des souvenirs, des souvenirs heureux qui mettent en lumière la douleur de la perte et du deuil.

Motivée par la situation financière précaire de chacun, une fratrie de jeunes adultes vit en communauté dans la maison familiale. Entre incompréhensions et connivences, moqueries et bienveillances, trois frères et deux sœurs forment une collocation unie, soudée. Pourtant, ce moment de vie qui défile et qui se noue, là, sur le plateau, appartient au passé. 
 
Dans un glissement narratif délicat, la temporalité se dédouble, les scènes collectives éclairent alors la souffrance de ceux qui ont survécu au drame familial, des scènes qui n'existent que dans cette résurgence du souvenir.
La fratrie éclatée entre ceux qui restent et ceux qui sont partis compose le tableau de A L'ouest, majestueuse ode à la famille.
 
La force de la représentation est de créer ce lien de l'intime, entre pudeurs et dissonances, fous rires et anecdotes qui ponctuent la vie de cette fratrie amputée à laquelle on s'attache et l'on s'identifie.
Leslie Bernard, Julien Derivaz, Julie Duchaussoy, Matthias Jacquin, Hector Manuel, Asja Nadjar, Adèle Zouane, Georges Slowick et Alexandre Virapin, dans un esprit de troupe salutaire, incarnent l’incandescence des liens familiaux, bancals mais essentiels, qui alors édifient la substance d'une histoire intime et commune à jamais écrite.

La mise en scène de Leslie Bernard et Matthias Jacquin fixe ces moments de vie pour mieux nous dire que oui, un jour, ce que nous vivons deviendra cet instant précieux à jamais enfermé dans un passé, inaccessible, peut-être douloureux, ici traumatique.
A l'ouest met en scène, au-delà des caractères, le souvenir qui devient palpable et qui crescendo vient nourrir le manque de ceux qu'il hante. 
 
Bajour explore cette mémoire qui oscille entre la joie des réminiscences et le trauma de la perte. L'émotion se construit pas à pas, toujours rattachée à un contexte porté par un mouvement collectif qui transcende le plateau.
Travail sur le processus de deuil, A L'ouest cristallise l'instant et grâce à une théâtralité subtilement imbriquée nous entraine sur le chemin de l'émotion et de la résilience. 


A L'Ouest jusqu'au 27 octobre au Théâtre Public de Montreuil

mise en scène : Leslie Bernard et Matthias Jacquin 
avec :  Leslie Bernard, Julien Derivaz, Julie Duchaussoy, Matthias Jacquin, Hector Manuel, Asja Nadjar / Adèle Zouane, Georges Slowick, Alexandre Virapin
scénographie : François Gauthier-Lafaye
création et régie lumière : Julia Riggs
création et régie son : Marine Iger
construction et régie plateau : François Aupée
photos : Loewen Photographie
production Bajour
production déléguée CPPC
coproduction Théâtre de Cornouaille, Scène Nationale de Quimper; Le Quai, CDN d’Angers; L’Aire Libre, St-Jacques-de-la-Lande; Les Scènes du Jura, Scène nationale de Lons-le-Saunier
soutiens Théâtre de la Bastille, Paris; Théâtre National de Bretagne (Atelier de construction), Rennes; 
Aide à la création du Ministère de la Culture / DRAC Bretagne
 
Sophie Trommelen, vu le 19 octobre 2022 au TPM