Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien ! de Régis Vlachos



Au Festival d'Avignon,  Au Cabestan 11, rue du Collège de la Croix . À 13h45


Un petit coté Rock'n'roll, un peu d'utilité publique et voilà Régis Vlachos et Charlotte Zotto sur scène : Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien !

La pièce de  Régis Vlachos est un cri de colère, mêlé à la douleur et l'incompréhension ; les attentats sont passés par là, un matin de janvier 2015, et puis ce soir du 13 novembre.

Premier clin d’œil au public, le Salut à toi des Béruriers Noirs repris par Charlotte Zotto. Le ton est donné. Régis Vlachos attrape l'écriture comme exutoire.

Entre intime et conviction, il aborde des sujets qui le touchent : sa famille, complexe, son rapport à Dieu, complexe.

Écorché vif, Régis Vlachos nous parle de La Création, des névroses du confessionnal et prend la défense du principe de laïcité.
Il pointe du doigt l'absurdité de l'interprétation littérale des écritures et démontre le ridicule d'une lecture au premier degré des textes sacrés. Grâce à l’intervention délicieuse de l’ingénue Charlotte Zotto, il appelle à une lecture plus consciente et logique des textes et du monde qui nous entoure.

Régis Vlachos décide de rire de tout et il fait le choix engagé de choisir un sujet polémique.
Il ne s'agit pas ici de convaincre, mais de dire, un besoin vital de s'exprimer et de partager.
La complicité que Régis Vlachos instaure avec le public est immédiate, il virevolte du personnel à l'universel de façon naturelle.  Les paumes ne sont pas tendues vers le ciel mais c'est bien le poing levé que l'on sort de la représentation !







Dieu est mort Et moi non plus j'me sens pas très bien !
de Régis Vlachos
Avec Régis Vlachos et Charlotte Zotto.