Trissotin ou les Femmes savantes de Molière

mise en scène, décor et costumes Macha Makeïeff.
avec Marie-Armelle Deguy, Arthur Deschamps, Karyll Elgrichi en alternance avec Louise Rebillaud, Caroline Espargilière, Vanessa Fonte, Arthur Igual en alternance avec Philippe Fenwick, Valentin Johner, Jeanne-Marie Levy en alternance avec Anna Steiger, Ivan Ludlow, Geoffroy Rondeau, Pascal Ternisien, Vincent Winterhalter.

à La Scala,
Jusqu'au 10 mai 2019.


Macha Makeïeff transpose la pièce de Molière dans les années 1970 et nous offre l'évidence d'un texte fort et intemporel.
Dans un décor méticuleusement apprêté, l'alexandrin se fond en dialogues fluides et toute la lucidité et le génie de Molière deviennent accessibles.

Les portes battantes claquent, les verres de whisky coulent à flot, les robes sont courtes et pourtant rien n'est décalé.
La mise en scène de Macha Makeïeff excelle dans un soucis constant du détail qui rend explicite chaque scène.
Leur désir de liberté est puissamment exprimé par des femmes qui savent plus que jamais ce qu'elles veulent.
La convoitise de ceux qui profitent de ce désir d’émancipation est mise à mal.
L’intérêt pour seul moteur plutôt que le savoir, l'ego surdimensionné de ceux qui se volent la vedette : le ridicule touche surtout ceux qui profitent plutôt que ceux qui sont bernés.

Le rire se mêle à la réflexion avec finesse et intelligence. 
Dans un jeu aussi profond que comique les comédiens portent le texte si naturellement que l'on oublie qu"il vient d'un autre siècle.