Richard II de W.Shakespeare m.e.s Christophe Rauck

 


God save the King !

Christophe Rauck met en scène la tragédie Shakespearienne, Richard II, roi despotique qui succombera de trop d'ego aux affres du pouvoir. 

En condamnant son cousin Bolingbroke à l'exil suite à sa querelle avec Mowbray, duc de Norfolk, Richard II signe sa déchéance.
Double sentence, Richard déshérite Bolingbroke en s'emparant des biens de son oncle défunt, Jean de Gand. 
Richard ne fera qu'attiser la haine et le désir de vengeance de ce cousin charismatique qui ralliera à sa cause les nobles du Royaume effrayés par la tyrannie de ce roi qui pourrait se retourner contre eux. 
 
Christophe Rauck à travers une adaptation claire et limpide, servie par la traduction de Jean-Michel Déprats qui va à l'essentiel du texte, centre sa dramaturgie sur les caractères.
Micha Lescot et Eric Challier, interprétant Richard et Bolingbroke, se livrent un combat que l'on sent déséquilibré, perdu d'avance et dont l'éclat apporte toute sa saveur à la pièce.

Les personnages qui gravitent autour d'eux servent les enjeux d'une prise de pouvoir où lignées et légitimité rongent jusqu'à l'os un royaume déchiré et appauvri.

Micha Lescot, magistral, incarne ce roi pris dans la tourmente d'alliances malheureuses et de trahisons qu'il balaie de trop d'assurance.
Dans son costume blanc, taillé sur mesure comme son rôle, Micha Lescot magnétise le plateau de son élégante folie, poétique, ravageuse et destructrice.
Déconnecté, emporté par l'ivresse du pouvoir Micha Lescot, roi à la bouffonnerie gracile s'élève dans la chute.
 
Entre ombre et lumière, Micha Lescot illumine le plateau jusque derrière le rideau tendu de tulle noire qui laisse apparaître les machinations qui se dessinent en coulisse.
Dans cette Chambre des communes aux gradins mouvants, le pouvoir est un jeu violent, dont le bâton et la couronne deviennent l’emblème d'un trophée qui se gagne ou se perd.
 
Mauvais joueur, Micha Lescot rend la défaite de ce roi glorieuse et d'une folie fantasque incarne cet ange déchu, grandiloquent et majestueux.
Christophe Rauck met en scène la splendeur et la déchéance d'un roi porté par la présence de Micha Lescot, éblouissant.



 

crédit photo : Géraldine Aresteanu

Richard II de William Shakespeare mise en scène de  Christophe Rauck à Nanterre -Théâtre des Amandiers jusqu'au 15 octobre  

Avec : Louis Albertosi, Thierry Bosc, Éric Challier, Murielle Colvez, Cécile Garcia Fogel, Pierre-Thomas Jourdan, Micha Lescot, Guillaume Lévêque, Emmanuel Noblet, Pierre-Henri Puente, Adrien Rouyard Traduction :  Jean-Michel Déprats 
Dramaturgie : Lucas Samain
Scénographie : Alain Lagarde
Vidéo : Étienne Guiol
Costumes : Coralie Sanvoisin
Lumière : Olivier Oudiou
Musique : Sylvain Jacques
Maquillage et coiffures : Cécile Kretschmar
Maitre d'armes : Florence Leguy 
Remerciements l’atelier 69 pour le masque, Philippe Jamet pour les conseils chorégraphiques. Vidéo monologue de Richard II (Acte III scène II) : librement inspiré de l’œuvre « LA MER » de Ange Leccia (1977-2022) 
 
Sophie Trommelen, vu le 25 septembre 2022 à Nanterre- Théâtre des Amandiers