Noire de Tania de Montaigne






'Prenez une profonde inspiration, soufflez, et suivez votre serviteur. Le mot vous gêne ? C’est vrai qu’il n’y a pas d’équivalent féminin à serviteur, et si je dis : « suivez votre servante », là, c’est autre chose, surtout si la servante est noire, et elle l’est. Si la servante est noire, vous viennent des images lointaines de femmes plantureuses aux fesses rebondies qui parlent en avalant les « r ». M’me Sca’lett, M’me Sca’lett.'
C’est par ces mots que commence la pièce de Tania de Montaigne. Le ton est donné, juste, claire et lucide.

Tania de Montaigne, reprend sur scène son roman Noire, paru en 2015.


Stéphane Foenkinos met en scène la romancière dans son propre texte, la biographie de Claudette Colvin.
Claudette Colvin ? Un nom en effet peu connu du grand public et pourtant c’est par elle que tout arrive ce jour du 2 mars 1955.
Bien avant Rosa Parks, Claudette Colvin, 15 ans, décide de ne pas céder sa place à un blanc, comme il est d’usage de le faire lorsque le bus se remplit. Claudette ne se lève pas et initie alors un mouvement qui jusqu’ici n’était même pas envisageable.

Condamnée et, malgré un combat décisif qu’elle mène en attaquant en justice le ville de Montgoméry, Claudette sera délaissée, puis oubliée. Trop foncée, trop pauvre, puis enceinte, elle n’a pas les critères requis pour être le faire valoir d’un combat qui s’est avéré libérateur.
C’est ce combat que nous conte Tania de Montaigne qui réhabilite Claudette Colvin aujourd’hui âgée de 79 ans.

Tania de Montaigne prend le parti non pas de nous raconter mais de nous faire revivre le contexte et de nous entraîner comme en hypnose en ce jour du 2 mars 1955 :
‘Noir, vous êtes un noir de l’Alabama dans les années 1950’.

Stéphane Foenkinos met en scène ce récit historique en projetant les références filmiques, musicales et photos d’époque.

L’immersion tant par la voix de Tania de Montaigne que la mise en scène de Stéphane Foenkinos , nous accapare par sa sincérité.
Tania de Montaigne met en lumière cette héroïne, si jeune, si déterminée.
Elle redonne toute sa vérité et sa légitimité au mot de victime, de combat et de racisme
L’intention est claire, salvatrice.



D’après « Noire – La Vie méconnue de Claudette Colvin » de : Tania de Montaigne
Adaptation et mise en scène : Stéphane Foenkinos
Avec : Tania de Montaigne
Assistanat à la mise en scène : Joseph Truflandier
Scénographie : Laurence Fontaine
Lumières : Claire Choffel-Picelli
Vidéo : Pierre-Alain Giraud
Voix additionnelles : Lola Prince, Stéphane Foenkinos
Administration : 984 Productions


Au Théâtre du Rond Point,
Jusqu'au 30 juin 2019